Le nautisme en Corse : voiliers, catamaran, kitesurf

Nautisme en Corse à bord de voilier

Avec ses 17 ports de plaisance et ses 26 lieux de mouillage, l’Île-de-Beauté est une destination rêvée pour les amateurs de nautisme. Avec en prime, des fonds marins exceptionnels et des montagnes sublimes en arrière-plan, le nautisme corse mérite plus que le temps d’une simple escale.

Peuple de montagnards – notamment pour raisons historiques liées aux invasions subies -, les insulaires se sont peu à peu rapprochés de la mer, pour créer au final le nautisme corse. Mieux encore, l’ambition affichée par la Collectivité territoriale de Corse est de faire de l’Île-de-Beauté un pôle d’excellence nautique. Premiers résultats significatifs : plus de 30 000 navires de plaisance y sont immatriculés et 2 000 d’entre eux sont en mouillage permanent hors des ports de plaisance.

Ce dynamisme doit beaucoup à la Ligue de voile corse, forte d’une trentaine de clubs nautiques corses. Lesquels proposent des activités variées faisant du nautisme corse un haut lieu de loisir : voile sportive, stages en école, cours particuliers de navigation, location de bateaux, randonnées nautiques. Sans oublier des croisières en catamaran, en planche à voile, en dériveur et même en Kayak.

Pour sa part, l’Union des ports de plaisance corse (UPPC) met tout en oeuvre pour offrir aux touristes arrivant à bord de leur bateau un nautisme corse de grande qualité. Par exemple, un itinéraire maritime a été élaboré pour faciliter la découverte des sites d’exception.

La voile en Corse ?

Avec des vents réguliers – Mistral, Tramontane, Libeccio -, la voile en Corse se pratique allègrement sur tout le littoral. L’île est un paradis pour skipper ou pour embarquer à bord d’un voilier, d’un catamaran corse… Elle est aussi propice à la pratique d’autres sports et plus particulièrement la planche à voile et le kitesurf.

En premier lieu, la corse.com/voile-en-corse.php”>voile en Corse peut se décliner sous la forme traditionnelle d’une navigation de mouillage en mouillage, par exemple de Macinaggio à Sagone en passant par Saint-Florent. Soit à bord de son propre bateau, soit en optant pour la location – avec ou sans skipper – d’un voilier, soit en embraquant pour l’une des nombreuses croisières organisées autour de l’île. Ce choix de séjour est la garantie de profiter de paysages magnifiques avec, en prime des escales synonyme de sites à visiter et de gastronomie insulaire.

Parallèlement, la voile en Corse peut aussi s’envisager avec une planche à voile et/ou un kitesurf. Dans les deux cas de figure, la géographie et la météo corses garantissent, notamment l’été, des sensations inoubliables. Le matériel est facilement accessible à la location et des cours – d’initiation et de perfectionnement – sont proposés. À noter que pour le kitesurf, le spot le plus intéressant, côté vent, se situe à Bonifacio.

Hélas, pour les aficionados, la voile en Corse ne se caractérise pas par une pratique très développée du parachutisme ascensionnel. Mieux vaut se renseigner avant son séjour. Quant au char à voile, n’espérez pas pouvoir le pratiquer sur place.

À bord des voiliers corses, l’île de beauté semble encore plus paradisiaque, notamment l’été. Surtout lorsque l’embarquement se traduit par une croisière, par exemple le long du littoral… Mais la voile peut aussi se pratiquer à bord des voiliers mis à disposition des vacanciers, notamment par les clubs insulaires.

On ne le rappelle jamais assez, mais un voilier ne se barre qu’avec de l’expérience même si aucune qualification n’est exigée légalement pour en prendre possession. Pour ceux qui sont au point, les voiliers corses – et les catamarans corses – sont tout indiqués pour des vacances réussies. À vous les escales de rêve : Calvi, Saint-Florent, le Cap Corse, le golfe de Sagone, Ajaccio, Bonifacio… Idem pour les passagers d’un voilier corse, piloté par un skipper professionnel, avec selon l’option choisie la possibilité d’une hôtesse à bord pour se libérer des tâches quotidiennes. Point commun à tous ces vacanciers : la perspective de plongées dans des eaux à fort accent exotique, expérience à vivre absolument.

Les voiliers corses, ce sont aussi les embarcations dont disposent les clubs de voiles du Nord au Sud de l’île. Soit autant de possibilités de se mettre dans la peau d’un concurrent de la Route du Rhum ou du Vendée Globe, le danger et le stress en moins. Car, là tout est affaire de plaisir.

Si l’été est la saison de prédilection pour faire du tourisme sur un voilier corse, le reste de l’année est aussi propice à la navigation. En effet, la pratique de la voile en Corse est très répandue, notamment au sein des clubs insulaires. Avec à la clef des compétitions de tous niveaux.

Naviguer sur un voilier corse peut se faire en tant que skipper ou en tant que passager. En effet, si vous n’avez pas les compétences d’un marin ou pas les moyens financiers de louer un bateau, embarquer pour une croisière organisée est une forme de nautisme corse très en vogue en période estivale. Cela va de la sortie sur une journée – coût moyen de 70 euros – à un tour de Corse, comme passager à la cabine. Prévoir alors deux semaines avec un tarif de 1 000 à 1300 euros.

Les voiliers corses sont aussi mis à contribution dans le cadre de compétitions telles que « Les Régates impériales », organisées à la fin du mois de mai à Ajaccio. Quatre courses avec équipage se succèdent dans le golfe Ajaccien et les points de vue sur ces compétitions ne manquent pas pour le public. Avec, cerise sur le gâteau, la possibilité d’admirer au mouillage de splendides voiliers.

Toujours côté compétition, les voiliers corses sont mis à contribution dans le cadre de la course Ajaccio/Antibes dite « Trophée de printemps du yacht club de France ». Le départ, début juin, est un spectacle magnifique, à voir de la corniche Ajaccienne ou des plages situées au Nord jusqu’aux Îles des Sanguinaires.

Le kitesurf en Corse

Depuis quelques années, le kitesurf corse est devenu une activité sportive et/ou de loisir familière sur le littoral insulaire. Toutefois, en été, la densité sur les plages rend sa pratique délicate, sauf à s’éloigner au large en bateau. Il est même possible que des communes l’interdisent sur leurs côtes. Un conseil : se renseigner avant séjour.

S’il est séduisant de s’imaginer tracter par un voile avec les pieds fixés à une petite planche, mieux vaut maîtriser le sujet avant de s’élancer. Ce sport reste dangereux avec des décollages de plusieurs mètres et les risques d’atterrissages sur une personne ou des rochers… Il est donc recommandé de suivre d’abord les initiations proposées par les clubs de kitesurf corses présents du Nord au Sud de l’Île. Que ce soit seul ou en groupe, c’est incontournable pour parvenir à maîtriser cette activité de voile en Corse.

Pour les adeptes confirmés, le kitesurf en Corse conjugue vents réguliers, mer sublime et paysages de choix. L’idéal pour des acrobaties en bordure du littoral ou plus loin en mer, via des sorties en bateau organisées pour cela. Mieux encore, des croisières à la carte sont proposées pour un séjour optimal de kitesurf en corse. Le but : allier pratique, convivialité et découverte de l’île. Exemple de prix moyen : avec un bateau et le matériel, 500 euros la semaine.

Enfin, côté spots, il est conseillé de privilégier le Sud de l’île. Le kitesurf corse y est en effet plus intéressant, notamment vers Bonifacio et Figari. Il y a un bon vent d’Ouest. Et pour le reste à vous de jouer…

Le catamaran

L’Île-de-Beauté est un véritable Eldorado en ce qui concerne la location de catamarans corses. Préparez-vous à aborder sur des plages exclusivement accessibles, ou presque, par la mer comme Saleccia et Lodo à Saint-Florent. Sans oublier le petit port de Girolata, au lieu de la plaisance insulaire.

De Bastia à Ajaccio et de Propriano à Porto-Vecchio, les amateurs de catamarans corses sont particulièrement gâtés. Lagoon 440 ou Orana 44 (pour quatre cabines), Lagoon 500 et autres Nautitech 41 (soit 5 cabines) figurent parmi les bateaux à louer pour pratiquer la voile en corse et, bien entendu, découvrir un littoral d’exception. Côté prix, il faut compter de 4 000 à 8 000 euros la semaine en fonction du modèle et de la période de l’été retenue.

Pour ceux dont les connaissances en voile sont rudimentaires ou inexistantes, pas de panique. Des catamarans corses les attendent avec leur skipper pour des croisières privées (en tête à tête, en famille ou entre amis), mais aussi pour des sorties avec d’autres touristes. Dans ce dernier cas, une place à la cabine coûte en moyenne de 700 à 900 euros la semaine.

Enfin, catamarans corses riment aussi avec pratique de la voile durant la journée, en bord de mer et à la barre de modèles plus modestes. Avec ou sans moniteur, vous trouverez votre bonheur dans les nombreux clubs de voile insulaires, notamment avec la location de Hobie cat, de New cat ou de Funboat. Un conseil, n’oubliez pas de porter votre gilet de sauvetage…

À découvrir

À découvrir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu