La Corse, ses plages, son littoral et ses calanques

Plage, littoral et calanques en Corse

Les plages Corses

Pourquoi les plages corses sont-elles incontournables ?

Paradisiaque. Tel est le qualificatif – pour ne pas dire le leitmotiv – employé pour évoquer les plages corses. En approchant l’Île-de-Beauté à bord des ferries de la SNCM, le littoral corse laisse entrevoir toutes ses promesses, notamment en dévoilant ses plages et leur sable doré sur fond de maquis ou de reliefs accidentés.

Bien souvent, en arrivant en Corse, la première des envies est de se baigner, tant la mer et les plages corses sont attirantes. Avec par exemple Palombaggia, Roccapina, Pianotolli qui sont parmi les plus célèbres de Corse-du-Sud. Département où se trouvent aussi les magnifiques les plages du Golf d’Ajaccio ou de Bonifacio… De plus, toujours en Corse-du-Sud ainsi qu’en Haute-Corse, pour les plus courageux des plagistes, la recherche de criques abritant de splendides et intimistes plages nécessite parfois une approche exclusivement pédestre voir même par bateau.

Autre atout majeur des plages corses, leur faible densité, comparée par exemple à celles du Sud de la France. Côté corse de la Méditerranée, trouver son espace de sable est rapide et il n’y a pas de surpopulation dans l’eau. Enfin, outre les joies de la baignade dans des eaux transparentes et chaudes, parents, enfants, adolescents et seniors trouveront bien souvent sur les plages corses les fameuses paillotes qui complètent un tableau vraiment extraordinaire. Un tableau souvent comparé aux eaux extraordinaires des archipels des Seychelles.

Le littoral

En quoi le littoral corse est-il exceptionnel ?

S’étirant sur plus de 1 000 kilomètres, le littoral corse vaut un séjour en soi sur l’Île-de-Beauté. Une merveille à découvrir en été, mais aussi hors saison, pour profiter d’une variété de paysages allant de la plage de sable fin aux reliefs accidentés.

Apercevoir le littoral corse d’un navire de la SNCM laisse entrevoir la magnificence de lieux qui parfois se caractérisent par une odeur de maquis aisément perceptible lors d’une arrivée au petit matin. À titre d’exemple, longer les sublimes Îles Sanguinaires avant de découvrir le Golf d’Ajaccio est une expérience forte donnant l’impression de découvrir un nouveau monde.

Le littoral corse – particulièrement préservé de l’urbanisation même si certaines constructions s’avèrent ineptes – se caractérise par une variété et une succession de paysages à couper le souffle. Suivre les courbes de la côte menant de Calvi à Cargèse revient à prendre une route aujourd’hui très peu fréquentée car bien moins rapide que la route nationale intérieure. Au rythme de ses nombreuses courbes, le serpent d’asphalte se déroule au pied de parois parfois abruptes avec pour voisine une mer d’un bleu d’exception.

Autres lieux, autres sensations. Le parcours de Sartène à Bonifaccio offre une vision moins montagneuse du littoral corse, mais tout autant séduisante. Changement de décor avec la remontée vers Bastia à partir de Porto-Vecchio via la côte orientale et ses plages corses. Enfin, cerise sur le gâteau, pourquoi pas un final sous forme de tour du Cap Corse ponctués de pittoresques villages les pieds dans l’eau, à l’instar de Centuri.

Les calanques

Comment résister à la beauté des calanques corses ?

Parmi les paysages les plus somptueux de France – et même du monde – figurent les calanques corses. Plus précisément les calanques de Piana. Aussi séjourner sur l’Île-de-Beauté sans prendre le temps de les découvrir revient-il à se priver d’un paysage hors de commun.

Incontournables calanques corses et premières d’entre elles, les calanques de Piana, situées le long du littoral corse occidental, sont classées par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité. Et la distinction est loin d’être usurpée. Généralement, à moins de disposer d’un bateau, la découverte de ces calanques corses se fait par la route de Porto à Piana. Au détour d’un virage arrive comme subitement l’entrée d’un corridor de granit rouge dont les points culminants atteignent 300 mètres… Un conseil : il est recommandé de ne pas hésiter à garer son véhicule dès que possible. La route est très étroite et, en pleine saison, il n’est pas rare de devoir manoeuvrer face à un car ou un camion, sans oublier les nombreux piétons qui arpentent le site.

Calanques de Piana

D’ailleurs, à pied le parcours est bien plus agréable pour profiter du contraste entre terre et mer notamment quand le soleil joue avec le relief. De plus à la sortie des calanques – côté Piana – la végétation reprend ses droits et offre des endroits propices au pique-nique. Enfin, si l’accès à la mer par cette calanque corse n’est pas possible, des sentiers de randonnées maillent le site de Piana pour une découverte plus complète du panorama.

À découvrir

À découvrir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu